C’est une bonne nouvelle! Une mise à jour d’Andy Bigras - Un témoignage de bénédiction venant du Québec

Andy Bigras - The Potter's Wheel 3

Cette histoire de « bonne nouvelle » commence vers 1998 alors que j’étais pasteur associé d’une église à Aylmer. L’église a connu une division en 1999 et je faisais partie de ceux qui se sont retirés.  

En 2004, j’ai implanté l’église The Potter’s Wheel Christian Fellowship à Aylmer. Vers 2001, l’ancienne église a fermé ses portes et en 2004, les ministères Liberty Ministries ont également été implantés à Aylmer.

Il y avait des personnes de l’ancienne église dans ces deux nouvelles œuvres. Nos contacts réciproques étaient courtois et superficiels.

En mai 2020, le pasteur Neil Owens de Liberty Church est décédé d’un cancer. Pasteur Rodney Hynes l’a remplacé. Il m’a appelé et a demandé à me rencontrer pour avoir des conseils pastoraux et concernant la réouverture de l’église en fonction des nouvelles règles en vigueur durant la COVID-19.

Nous nous sommes rencontrés et il m’a dit que le Seigneur lui avait parlé et qu’il ne se sentait pas appelé à être pasteur. Il a dit que le Seigneur lui avait montré dans son temps de prière que c’est moi qui devais être le pasteur et il m’a offert le bâtiment de l’église ainsi que tous les actifs. Selon cette entente, je devais me charger de l’hypothèque, leur seule dette, qui s’élevait à environ 35 à 40 pour cent de la valeur. C’est la première bénédiction.

Une autre église, Northfield Pentecostal Church, nous a fait un don de 15 000 $ pour leur avoir donné accès à nos messages en diffusion directe, car ils n’avaient pas de pasteur. C’est une autre bénédiction.

Environ 25 à 30 personnes de Liberty Church ont accepté de se joindre à The Potter’s Wheel.

Le processus a commencé. Liberty Church a voté à 77 pour cent et The Potter’s Wheel à 100 pour cent en faveur de cette transition. Nous avons tenu notre première réunion officielle le 4 octobre 2020, mais avec deux services, compte tenu des restrictions imposées par la pandémie. Nous ne nous sommes pas encore rassemblés comme un seul corps, mais nous grandissons ensemble. Il y a de l’excitation dans l’air et nous avons pu rénover environ 80 pour cent de l’église. C’est la troisième bénédiction étant donné que le travail a été fait par des bénévoles.

Les choses vont bien pour ce qui est de la dimension physique de cette union.

La partie la plus importante est la dimension spirituelle, le fait d’être réconciliés les uns avec les autres, de nous pardonner mutuellement et d’avancer dans l’unité pour la cause de Christ. J’ai hâte au jour où nous pourrons nous retrouver en personne. J’ai vu la main de Dieu à l’œuvre, car il a tracé un chemin là où il ne semblait pas y en avoir.

Voilà un aperçu de ce qui s’est passé.

Andy Bigras - The Potter's Wheel 1Andy Bigras - The Potter's Wheel 4

Photo: courtoisie de Andy Bigras, The Potter’s Wheel Christian Fellowship.

Vidéos à la une

C’est une bonne nouvelle! Une mise à jour d’Andy Bigras - Un témoignage de bénédiction venant du Québec

Andy Bigras - The Potter's Wheel 3

Cette histoire de « bonne nouvelle » commence vers 1998 alors que j’étais pasteur associé d’une église à Aylmer. L’église a connu une division en 1999 et je faisais partie de ceux qui se sont retirés.  

En 2004, j’ai implanté l’église The Potter’s Wheel Christian Fellowship à Aylmer. Vers 2001, l’ancienne église a fermé ses portes et en 2004, les ministères Liberty Ministries ont également été implantés à Aylmer.

Il y avait des personnes de l’ancienne église dans ces deux nouvelles œuvres. Nos contacts réciproques étaient courtois et superficiels.

En mai 2020, le pasteur Neil Owens de Liberty Church est décédé d’un cancer. Pasteur Rodney Hynes l’a remplacé. Il m’a appelé et a demandé à me rencontrer pour avoir des conseils pastoraux et concernant la réouverture de l’église en fonction des nouvelles règles en vigueur durant la COVID-19.

Nous nous sommes rencontrés et il m’a dit que le Seigneur lui avait parlé et qu’il ne se sentait pas appelé à être pasteur. Il a dit que le Seigneur lui avait montré dans son temps de prière que c’est moi qui devais être le pasteur et il m’a offert le bâtiment de l’église ainsi que tous les actifs. Selon cette entente, je devais me charger de l’hypothèque, leur seule dette, qui s’élevait à environ 35 à 40 pour cent de la valeur. C’est la première bénédiction.

Une autre église, Northfield Pentecostal Church, nous a fait un don de 15 000 $ pour leur avoir donné accès à nos messages en diffusion directe, car ils n’avaient pas de pasteur. C’est une autre bénédiction.

Environ 25 à 30 personnes de Liberty Church ont accepté de se joindre à The Potter’s Wheel.

Le processus a commencé. Liberty Church a voté à 77 pour cent et The Potter’s Wheel à 100 pour cent en faveur de cette transition. Nous avons tenu notre première réunion officielle le 4 octobre 2020, mais avec deux services, compte tenu des restrictions imposées par la pandémie. Nous ne nous sommes pas encore rassemblés comme un seul corps, mais nous grandissons ensemble. Il y a de l’excitation dans l’air et nous avons pu rénover environ 80 pour cent de l’église. C’est la troisième bénédiction étant donné que le travail a été fait par des bénévoles.

Les choses vont bien pour ce qui est de la dimension physique de cette union.

La partie la plus importante est la dimension spirituelle, le fait d’être réconciliés les uns avec les autres, de nous pardonner mutuellement et d’avancer dans l’unité pour la cause de Christ. J’ai hâte au jour où nous pourrons nous retrouver en personne. J’ai vu la main de Dieu à l’œuvre, car il a tracé un chemin là où il ne semblait pas y en avoir.

Voilà un aperçu de ce qui s’est passé.

Andy Bigras - The Potter's Wheel 1Andy Bigras - The Potter's Wheel 4

Photo: courtoisie de Andy Bigras, The Potter’s Wheel Christian Fellowship.