Le petit garde-manger qui pouvait...

Transforming Canada Together Banner - FrenchQuand j’étais jeune, avec le groupe de jeunesse, je me souviens d’avoir joué à un jeu que nous appelions : « plus grand et meilleur ». Nous nous regroupions dans des voitures et nous allions de façon aléatoire chez différentes personnes de l’église dans l’espoir d’échanger ce que nous avions avec quelque chose de meilleur ou de plus grand. Je me souviens d’un groupe qui avait commencé avec une boîte de soupe et après une soirée d’échanges et de transactions s’était retrouvé avec un fauteuil orange criard et brun qui avait été beaucoup utilisé, mais qui était clairement le « gros lot », car c’était le plus grand et le plus singulier de tous les objets étalés dans le stationnement.

Aujourd’hui, en raison de diverses circonstances, des gens sont dans le besoin. Contrairement à ces jours d’insouciance de notre jeunesse, pour de nombreuses familles, la nécessité de trouver des moyens de suppléer à des besoins alimentaires par quelque chose de plus grand et de meilleur est beaucoup plus courante que nous l’imaginons. De petits endroits offrent certaines ressources et les individus et les familles s’adressent ensuite à de grands organismes et à des banques alimentaires pour obtenir de l’aide pour subvenir à leurs besoins essentiels.

En grandissant, Audrey a été inspirée par cette déclaration : «Si vous avez plus que ce dont vous avez besoin, construisez une table plus longue et non une clôture plus haute.» Avec cette mentalité, et peut-être un peu moins d’activités pour occuper son temps durant la pandémie, cette croyante âgée de 30 ans de l’église Calvary Assembly à Cambridge, en Ontario, s’est lancée dans un nouveau projet.

Little Free PantryLe mari d’une de ses amies l’a aidée en fabriquant une armoire solide munie de tablettes et d’une porte vitrée. Audrey a placé l’armoire sur la pelouse devant sa maison située sur une rue relativement tranquille du centre-ville de Galt (Cambridge). Le «petit garde-manger gratuit» a été rempli de denrées alimentaires non périssables et de produits d’hygiène. Par la porte vitrée, on peut voir des boîtes de soupe, de dîners Kraft, de craquelins, des jus, des couches et une variété d’autres articles. C’est une initiative d’Audrey, mais les gens de la communauté, et même de l’église, approvisionnent maintenant anonymement le garde-manger sur une base régulière.

Celui qui accorde une faveur au pauvre prête à l’Éternel, qui lui rendra son bienfait. Proverbes 19:17

Sur les côtés du garde-manger, on peut lire : «Prenez ce dont vous avez besoin» et «Laissez ce que vous pouvez». Comme le jeu de nos jeunes, « plus grand ou meilleur » est déterminé en fonction de ce dont une personne peut avoir besoin ou de ce qui est disponible.

«Ce que j’aime du garde-manger, c’est qu’il est entièrement anonyme... Certaines personnes peuvent être gênées ou avoir honte. C’est également une belle occasion de donner, car je connais beaucoup de gens qui veulent aider les autres. C’est vraiment un projet communautaire.»
- Audrey

Food Drive 2Il est situé près du centre-ville et à proximité de la voie ferrée, un endroit où les gens ont tendance à se regrouper et à vivre dans des tentes. La Cambridge Self-Help Food Bank n’est ouverte que quatre heures par jour, du lundi au vendredi. Ce petit garde-manger situé au bord d’une rue fréquemment empruntée par les habitants de ce quartier peut leur fournir ce dont ils ont besoin à tout moment de jour comme de nuit.

« Si quelqu’un passe près de notre garde-manger au milieu de la nuit et veut quelque chose à manger, il peut l’obtenir. Il est là, et ils peuvent y revenir », déclare Audrey.

Food Drive 1La Cambridge Self-Help Food Bank a ouvert ses portes en 1985 en réponse à une grave récession économique. À l’époque, la seule aide accessible aux résidents de Cambridge était des programmes offerts par des églises, des soupes populaires ou des personnes qui distribuaient de la nourriture derrière leur voiture aux marchés agricoles locaux. Au début de la pandémie, la banque alimentaire servait environ 100 familles par jour, ce qui est pratiquement le double par rapport au début de l’année 2020.

C’est fantastique de voir les gens s’engager personnellement à démontrer de l’amour de façon tangible à ces personnes dans le besoin. Audrey sait que, comparé à beaucoup de gens, Dieu a béni sa famille, et cela la motive à redonner aux autres par différents moyens, notamment ce petit garde-manger.

Food Bank TruckAu début du mois de mai, le pasteur Jeff Johnson a encouragé les participants en ligne à ne pas « gaspiller » cette période de confinement. Au contraire, c’est le moment d’exprimer encore plus l’amour de Christ à ceux qui nous entourent. Une collecte de denrées alimentaires de deux jours a été organisée les 11 et 12 mai. En respectant toutes les mesures de distanciation sociale, les portes extérieures de l’église ont été ouvertes et de généreuses personnes ont déposé des articles pour la banque alimentaire, saluant chaleureusement au passage le pasteur qui était « de service » aux tables. En seulement deux jours, l’église a recueilli près de 1800 kilos de denrées. Le responsable de la banque alimentaire s’attendait seulement à quelques boîtes, pas à un camion complet!

Dans des moments comme ceux-ci, en tant qu’individus et église dans son ensemble, nous avons une IMMENSE vitrine et il est temps de faire une différence et de briller aux yeux de tous.

FR - TCT 2020 - Matthew 5_16

Vidéos à la une

Le petit garde-manger qui pouvait...

Transforming Canada Together Banner - FrenchQuand j’étais jeune, avec le groupe de jeunesse, je me souviens d’avoir joué à un jeu que nous appelions : « plus grand et meilleur ». Nous nous regroupions dans des voitures et nous allions de façon aléatoire chez différentes personnes de l’église dans l’espoir d’échanger ce que nous avions avec quelque chose de meilleur ou de plus grand. Je me souviens d’un groupe qui avait commencé avec une boîte de soupe et après une soirée d’échanges et de transactions s’était retrouvé avec un fauteuil orange criard et brun qui avait été beaucoup utilisé, mais qui était clairement le « gros lot », car c’était le plus grand et le plus singulier de tous les objets étalés dans le stationnement.

Aujourd’hui, en raison de diverses circonstances, des gens sont dans le besoin. Contrairement à ces jours d’insouciance de notre jeunesse, pour de nombreuses familles, la nécessité de trouver des moyens de suppléer à des besoins alimentaires par quelque chose de plus grand et de meilleur est beaucoup plus courante que nous l’imaginons. De petits endroits offrent certaines ressources et les individus et les familles s’adressent ensuite à de grands organismes et à des banques alimentaires pour obtenir de l’aide pour subvenir à leurs besoins essentiels.

En grandissant, Audrey a été inspirée par cette déclaration : «Si vous avez plus que ce dont vous avez besoin, construisez une table plus longue et non une clôture plus haute.» Avec cette mentalité, et peut-être un peu moins d’activités pour occuper son temps durant la pandémie, cette croyante âgée de 30 ans de l’église Calvary Assembly à Cambridge, en Ontario, s’est lancée dans un nouveau projet.

Little Free PantryLe mari d’une de ses amies l’a aidée en fabriquant une armoire solide munie de tablettes et d’une porte vitrée. Audrey a placé l’armoire sur la pelouse devant sa maison située sur une rue relativement tranquille du centre-ville de Galt (Cambridge). Le «petit garde-manger gratuit» a été rempli de denrées alimentaires non périssables et de produits d’hygiène. Par la porte vitrée, on peut voir des boîtes de soupe, de dîners Kraft, de craquelins, des jus, des couches et une variété d’autres articles. C’est une initiative d’Audrey, mais les gens de la communauté, et même de l’église, approvisionnent maintenant anonymement le garde-manger sur une base régulière.

Celui qui accorde une faveur au pauvre prête à l’Éternel, qui lui rendra son bienfait. Proverbes 19:17

Sur les côtés du garde-manger, on peut lire : «Prenez ce dont vous avez besoin» et «Laissez ce que vous pouvez». Comme le jeu de nos jeunes, « plus grand ou meilleur » est déterminé en fonction de ce dont une personne peut avoir besoin ou de ce qui est disponible.

«Ce que j’aime du garde-manger, c’est qu’il est entièrement anonyme... Certaines personnes peuvent être gênées ou avoir honte. C’est également une belle occasion de donner, car je connais beaucoup de gens qui veulent aider les autres. C’est vraiment un projet communautaire.»
- Audrey

Food Drive 2Il est situé près du centre-ville et à proximité de la voie ferrée, un endroit où les gens ont tendance à se regrouper et à vivre dans des tentes. La Cambridge Self-Help Food Bank n’est ouverte que quatre heures par jour, du lundi au vendredi. Ce petit garde-manger situé au bord d’une rue fréquemment empruntée par les habitants de ce quartier peut leur fournir ce dont ils ont besoin à tout moment de jour comme de nuit.

« Si quelqu’un passe près de notre garde-manger au milieu de la nuit et veut quelque chose à manger, il peut l’obtenir. Il est là, et ils peuvent y revenir », déclare Audrey.

Food Drive 1La Cambridge Self-Help Food Bank a ouvert ses portes en 1985 en réponse à une grave récession économique. À l’époque, la seule aide accessible aux résidents de Cambridge était des programmes offerts par des églises, des soupes populaires ou des personnes qui distribuaient de la nourriture derrière leur voiture aux marchés agricoles locaux. Au début de la pandémie, la banque alimentaire servait environ 100 familles par jour, ce qui est pratiquement le double par rapport au début de l’année 2020.

C’est fantastique de voir les gens s’engager personnellement à démontrer de l’amour de façon tangible à ces personnes dans le besoin. Audrey sait que, comparé à beaucoup de gens, Dieu a béni sa famille, et cela la motive à redonner aux autres par différents moyens, notamment ce petit garde-manger.

Food Bank TruckAu début du mois de mai, le pasteur Jeff Johnson a encouragé les participants en ligne à ne pas « gaspiller » cette période de confinement. Au contraire, c’est le moment d’exprimer encore plus l’amour de Christ à ceux qui nous entourent. Une collecte de denrées alimentaires de deux jours a été organisée les 11 et 12 mai. En respectant toutes les mesures de distanciation sociale, les portes extérieures de l’église ont été ouvertes et de généreuses personnes ont déposé des articles pour la banque alimentaire, saluant chaleureusement au passage le pasteur qui était « de service » aux tables. En seulement deux jours, l’église a recueilli près de 1800 kilos de denrées. Le responsable de la banque alimentaire s’attendait seulement à quelques boîtes, pas à un camion complet!

Dans des moments comme ceux-ci, en tant qu’individus et église dans son ensemble, nous avons une IMMENSE vitrine et il est temps de faire une différence et de briller aux yeux de tous.

FR - TCT 2020 - Matthew 5_16