Venir à la table — Un témoignage personnel de la bénédiction de l’unité

La plupart des disciples de Jésus-(Cropped For Home page) Dave Wells Professional GreenChrist ont une communauté de foi à laquelle ils sont connectés. Cette connectivité apporte de nombreux avantages, y compris le partage d’un sentiment d'appartenance, des croyances et des pratiques communes, et une histoire qui relie leur propre cheminement à leur communauté de foi. C'est une bonne chose d'appartenir à quelque chose!

Cependant, quand tout ce que nous connaissons est la position exclusive de notre propre communauté de foi, nous pouvons facilement devenir arrogants, méprisant et critiques des autres familles d'église. Cela crée, à tout le moins, un point de vue myope et une naïveté malsaine. Par conséquent, les relations qui pourraient stimuler et vivifier notre cheminement de foi n'ont jamais l’occasion de s’épanouir.

Je considère comme un grand privilège l’occasion qui m’est donnée de représenter notre communauté pentecôtiste auprès de la communauté chrétienne au Canada et dans le monde entier. Voici quelques-unes des choses que j'ai retenues en « venant à la table » avec la communauté chrétienne mondiale.

Comme point de départ, j'ai acquis une confiance profonde dans la vérité du Credo des Apôtres que partagent des millions de croyants dans le monde. J'ai également acquis une plus grande confiance dans les principes fondamentaux de la croyance et de la pratique pentecôtistes et évangéliques. Brian Stiller, ambassadeur mondial de l'Alliance évangélique mondiale et membre de notre famille des APDC, se réfère à la définition de « évangélique » dans son récent article intitulé To Be or Not to Be an Evangelical (Être ou ne pas être évangélique) :

« Une manière utile de comprendre les terme « évangélique » est de s’inspirer de la définition de David Bebbington avec un ajout : 1) les Écritures sont notre autorité ultime; 2) la crucifixion était le seul moyen d'expier le péché; 3) l'importance de la conversion personnelle; 4) l'activisme - être un témoin du Christ auprès de nos voisins et de la société; 5) avoir confiance dans le travail d'habilitation du Saint-Esprit. »[1]

L'ajout du cinquième point par de Stiller parle de la « pentecôtisation » de l'église mondiale. En tant que pentecôtiste, mon interaction avec la communauté chrétienne élargie a renforcé l'importance cruciale des enseignements de Jésus concernant la personne de l'Esprit.

« L’Esprit du Seigneur est sur moi, a déclaré Jésus dans la synagogue de Nazareth, car il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour annoncer aux captifs la délivrance, aux aveugles le recouvrement de la vue, pour apporter la liberté aux opprimés… (Luc 4.18). La relation intime de Jésus avec le Père a été mise en évidence par la puissante relation avec l’Esprit. Jésus a invité ses disciples à faire l'expérience de cette relation intime.  « Et moi, je demanderai au Père de vous donner un autre défenseur en justice, afin qu’il reste pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité. » (Jean 14.16,17a). « Quant à moi, j’enverrai bientôt sur vous ce que mon Père vous a promis. Vous donc, restez ici dans cette ville, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. » (Luc 24.49). « Mais le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde. » (Actes 1.8) 

Le livre des Actes raconte l'histoire de la puissance de l'Esprit dans l'église primitive, les croyants rendant témoignage de Jésus et continuant ses œuvres. La manifestation de la puissance de l'Esprit n'était pas une option pour l'église primitive; c'était un élément essentiel de vivre la vie de Jésus. L’Esprit était dans leur vie comme il avait été dans celle de Jésus. Ils ont compris et suivi l'exemple de l'intimité de Jésus avec le Père et de sa dépendance envers l'Esprit. L’Esprit doit être dans nos vies comme il l’a été dans la leur. Comme Pierre l'a déclaré dans Actes 2.39 : « Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour ceux qui vivent dans les pays lointains, tous ceux que le Seigneur notre Dieu fera venir à lui. »

« Le fait de venir à la table m'a permis d'entendre des histoires de foi authentique en Christ, beaucoup d'entre elles se déroulant au milieu de grandes souffrances. »

Voici donc un paradoxe : en ne me limitant pas à une seule façon de voir les choses, j'ai procédé à une solidification des principes fondamentaux du pentecôtisme et de l'évangélisme. En mettant ma confiance dans ces convictions, je suis libre de venir à la plus large table de la communauté chrétienne et d'apprécier la vie et la vérité de Christ dans les gens que j’y rencontre.  C'est un véritable festin!

Je me suis régalé à table avec des amis comme Steve, un diacre catholique ordonné. Steve est un modèle de foi sacrificielle, robuste et serviable qui élargit ma compréhension de Jésus et de la communauté catholique.

Mon cher ami, Larry Miller, ancien secrétaire du Global Christian Forum, a servi ceux d'entre nous à cette table pendant sept années cruciales. Il nous a montré que lorsque nous mettons les autres devant nous et que nous nous assurons qu'ils sont écoutés et entendus, nous sommes en ressortons tous meilleurs. Sa patience empreinte de fortitude reflétait celle de notre Seigneur.

Le fait de venir à la table m'a permis d'entendre des histoires de foi authentique en Christ, beaucoup d'entre elles se déroulant au milieu de grandes souffrances. Mes connaissances, ma conscience et mon amour pour le corps plus large de Christ se sont approfondis. Quelle tragédie s’eut été que de rester dans ma caverne ecclésiastique d'identité fixe et de ne jamais m’aventurer à participer à la fête à la table du Seigneur.

Le psaume 133 nous dit que Dieu « accorde sa bénédiction » à son peuple quand ils « vivent ensemble dans l'unité ». Jésus a indiqué que l'unité de ses disciples rehausserait leur témoignage (Jean 17.20-21). Aujourd'hui, au Canada, les chefs confessionnels et ministériels des communautés pentecôtistes, charismatiques et évangéliques viennent à la table. Ils envisagent et participent à un développement partagé de témoignage, de service et de foi. Il y a un sens tangible d'anticipation que Dieu est prêt à donner Sa bénédiction. C'est une nouvelle saison!

Seigneur, nous sommes reconnaissants pour tout ce que nous avons connu dans notre marche avec Toi. Nous nous soumettons à Toi et reconnaissons qu'il nous reste beaucoup à apprendre. Enseigne-nous par Ta Parole et Ton Esprit lorsque nous nous présentons à la table de la famille, afin qu'ensemble nous puissions faire l'expérience de la vie pour toujours. Amen.


1. Brian Stiller, “To Be or Not to Be an Evangelical,” The Exchange [blog by Ed Stetzer], Christianity Today, March 31, 2018, accessed May 25, 2018, https://www.christianitytoday.com/edstetzer/2018/march/to-be-or-not-to-be-evangelical.html.

Cet article a été écrit par David Wells, surintendant général des Assemblées de la Pentecôte du Canada. Cet article a été publié dans l’édition de juillet/août 2018 de testimony, la publication bimensuelle des Assemblées de la Pentecôte du Canada. ©2018 The Pentecostal Assemblies of Canada. Visitez www.testimonymag.ca.

Vidéos à la une

Venir à la table — Un témoignage personnel de la bénédiction de l’unité

La plupart des disciples de Jésus-(Cropped For Home page) Dave Wells Professional GreenChrist ont une communauté de foi à laquelle ils sont connectés. Cette connectivité apporte de nombreux avantages, y compris le partage d’un sentiment d'appartenance, des croyances et des pratiques communes, et une histoire qui relie leur propre cheminement à leur communauté de foi. C'est une bonne chose d'appartenir à quelque chose!

Cependant, quand tout ce que nous connaissons est la position exclusive de notre propre communauté de foi, nous pouvons facilement devenir arrogants, méprisant et critiques des autres familles d'église. Cela crée, à tout le moins, un point de vue myope et une naïveté malsaine. Par conséquent, les relations qui pourraient stimuler et vivifier notre cheminement de foi n'ont jamais l’occasion de s’épanouir.

Je considère comme un grand privilège l’occasion qui m’est donnée de représenter notre communauté pentecôtiste auprès de la communauté chrétienne au Canada et dans le monde entier. Voici quelques-unes des choses que j'ai retenues en « venant à la table » avec la communauté chrétienne mondiale.

Comme point de départ, j'ai acquis une confiance profonde dans la vérité du Credo des Apôtres que partagent des millions de croyants dans le monde. J'ai également acquis une plus grande confiance dans les principes fondamentaux de la croyance et de la pratique pentecôtistes et évangéliques. Brian Stiller, ambassadeur mondial de l'Alliance évangélique mondiale et membre de notre famille des APDC, se réfère à la définition de « évangélique » dans son récent article intitulé To Be or Not to Be an Evangelical (Être ou ne pas être évangélique) :

« Une manière utile de comprendre les terme « évangélique » est de s’inspirer de la définition de David Bebbington avec un ajout : 1) les Écritures sont notre autorité ultime; 2) la crucifixion était le seul moyen d'expier le péché; 3) l'importance de la conversion personnelle; 4) l'activisme - être un témoin du Christ auprès de nos voisins et de la société; 5) avoir confiance dans le travail d'habilitation du Saint-Esprit. »[1]

L'ajout du cinquième point par de Stiller parle de la « pentecôtisation » de l'église mondiale. En tant que pentecôtiste, mon interaction avec la communauté chrétienne élargie a renforcé l'importance cruciale des enseignements de Jésus concernant la personne de l'Esprit.

« L’Esprit du Seigneur est sur moi, a déclaré Jésus dans la synagogue de Nazareth, car il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour annoncer aux captifs la délivrance, aux aveugles le recouvrement de la vue, pour apporter la liberté aux opprimés… (Luc 4.18). La relation intime de Jésus avec le Père a été mise en évidence par la puissante relation avec l’Esprit. Jésus a invité ses disciples à faire l'expérience de cette relation intime.  « Et moi, je demanderai au Père de vous donner un autre défenseur en justice, afin qu’il reste pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité. » (Jean 14.16,17a). « Quant à moi, j’enverrai bientôt sur vous ce que mon Père vous a promis. Vous donc, restez ici dans cette ville, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. » (Luc 24.49). « Mais le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde. » (Actes 1.8) 

Le livre des Actes raconte l'histoire de la puissance de l'Esprit dans l'église primitive, les croyants rendant témoignage de Jésus et continuant ses œuvres. La manifestation de la puissance de l'Esprit n'était pas une option pour l'église primitive; c'était un élément essentiel de vivre la vie de Jésus. L’Esprit était dans leur vie comme il avait été dans celle de Jésus. Ils ont compris et suivi l'exemple de l'intimité de Jésus avec le Père et de sa dépendance envers l'Esprit. L’Esprit doit être dans nos vies comme il l’a été dans la leur. Comme Pierre l'a déclaré dans Actes 2.39 : « Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour ceux qui vivent dans les pays lointains, tous ceux que le Seigneur notre Dieu fera venir à lui. »

« Le fait de venir à la table m'a permis d'entendre des histoires de foi authentique en Christ, beaucoup d'entre elles se déroulant au milieu de grandes souffrances. »

Voici donc un paradoxe : en ne me limitant pas à une seule façon de voir les choses, j'ai procédé à une solidification des principes fondamentaux du pentecôtisme et de l'évangélisme. En mettant ma confiance dans ces convictions, je suis libre de venir à la plus large table de la communauté chrétienne et d'apprécier la vie et la vérité de Christ dans les gens que j’y rencontre.  C'est un véritable festin!

Je me suis régalé à table avec des amis comme Steve, un diacre catholique ordonné. Steve est un modèle de foi sacrificielle, robuste et serviable qui élargit ma compréhension de Jésus et de la communauté catholique.

Mon cher ami, Larry Miller, ancien secrétaire du Global Christian Forum, a servi ceux d'entre nous à cette table pendant sept années cruciales. Il nous a montré que lorsque nous mettons les autres devant nous et que nous nous assurons qu'ils sont écoutés et entendus, nous sommes en ressortons tous meilleurs. Sa patience empreinte de fortitude reflétait celle de notre Seigneur.

Le fait de venir à la table m'a permis d'entendre des histoires de foi authentique en Christ, beaucoup d'entre elles se déroulant au milieu de grandes souffrances. Mes connaissances, ma conscience et mon amour pour le corps plus large de Christ se sont approfondis. Quelle tragédie s’eut été que de rester dans ma caverne ecclésiastique d'identité fixe et de ne jamais m’aventurer à participer à la fête à la table du Seigneur.

Le psaume 133 nous dit que Dieu « accorde sa bénédiction » à son peuple quand ils « vivent ensemble dans l'unité ». Jésus a indiqué que l'unité de ses disciples rehausserait leur témoignage (Jean 17.20-21). Aujourd'hui, au Canada, les chefs confessionnels et ministériels des communautés pentecôtistes, charismatiques et évangéliques viennent à la table. Ils envisagent et participent à un développement partagé de témoignage, de service et de foi. Il y a un sens tangible d'anticipation que Dieu est prêt à donner Sa bénédiction. C'est une nouvelle saison!

Seigneur, nous sommes reconnaissants pour tout ce que nous avons connu dans notre marche avec Toi. Nous nous soumettons à Toi et reconnaissons qu'il nous reste beaucoup à apprendre. Enseigne-nous par Ta Parole et Ton Esprit lorsque nous nous présentons à la table de la famille, afin qu'ensemble nous puissions faire l'expérience de la vie pour toujours. Amen.


1. Brian Stiller, “To Be or Not to Be an Evangelical,” The Exchange [blog by Ed Stetzer], Christianity Today, March 31, 2018, accessed May 25, 2018, https://www.christianitytoday.com/edstetzer/2018/march/to-be-or-not-to-be-evangelical.html.

Cet article a été écrit par David Wells, surintendant général des Assemblées de la Pentecôte du Canada. Cet article a été publié dans l’édition de juillet/août 2018 de testimony, la publication bimensuelle des Assemblées de la Pentecôte du Canada. ©2018 The Pentecostal Assemblies of Canada. Visitez www.testimonymag.ca.