Des mains pour aider à changer des destinées

Bonjour! Nous sommes la famille Seiling. Greg, Sarah et nos enfants Samuel (4 ½ ans) et Asher (3 ans). Nous attendons notre troisième enfant pour la fin avril 2017. Nous venons de l’Ontario et sommes ouvriers internationaux avec les APDC aux Philippines. Environ 100 millions d’habitants vivent dans ce petit pays, dont beaucoup sont dans la pauvreté. Dans ces familles à faibles revenus, les enfants vivent souvent des situations difficiles; certains vivent même dans la rue. Heureusement, il y a des ministères qui partagent l’amour de Jésus avec eux. Mais une fois qu’ils ont donné leur cœur au Seigneur, ils ont besoin d’aides diverses et d’être accompagnés pour devenir des disciples.

seiling3

Nous dirigeons un ministère appelé le Foyer des disciples aux mains honnêtes (Honest Hands). Il s’agit d’un programme pour des garçons de 15-20 ans issus de conditions de vie difficiles : certains ont grandi dans les rues, d’autres dans des foyers brisés ou ont abandonné l’école. Pendant ce programme de neuf mois, les garçons apprennent ce que signifie être chrétien et reçoivent un solide fondement pour leur foi par des cours bibliques et du mentorat. Ils ont aussi accès à des aides académiques, à des compétences sociales et essentielles à la vie.

seiling2

Un aspect difficile du défi de Honest Hands est de voir un étudiant quitter le programme et retourner à son ancienne façon de vivre. Chaque étudiant a choisi d’être ici et nous ne pouvons donc pas les forcer à rester. Nous les encourageons à persévérer mais l’attraction de la rue, de leur gang ou d’un emploi qui ne leur apporte pas de sécurité financière ni pour l’avenir de leur famille, est forte. Nous comparons cela au temps où les Israélites étaient dans le désert. Il arrivait qu’ils trouvent la vie difficile, si bien qu’ils se sont mis à murmurer et à dire que la vie en Égypte était bien meilleure quand ils y  étaient esclaves. Mais être esclave ne fournit aucun espoir d’un bel avenir. Il est difficile de changer, mais si nous voulons mener une vie livrée au Seigneur, il nous faut être prêts à nous y investir tout entiers. Certains étudiants n’y sont pas prêts, en dépit de tous les encouragements, de l’enseignement et de l’aide qu’ils reçoivent. Cela nous brise le cœur mais nous avons fait notre part; nous avons obéi au Seigneur et il achèvera l’œuvre qu’il a commencée.

seiling4

Issus d’une vie de pauvreté et de contextes difficiles, la plupart de nos étudiants n’ont pas eu l’occasion de fêter leurs anniversaires. Certains ne connaissent même pas leur date de naissance. Nous saisissons l’occasion de célébrer l’anniversaire de chaque étudiant, que ce soit à la date réelle ou à une autre date de leur choix. Pour les fêter, Sam et Asher aident souvent Sarah à faire un gâteau au chocolat pour ce soir-là où notre cuisinier prépare un repas spécial de spaghettis que nous partageons tous avant de déguster le gâteau. C’est généralement le premier gâteau d’anniversaire que ces garçons ont reçu, ce qui n’a pas manqué d’en faire pleurer plus d’un. C’est une occasion que nous aimons saisir pour leur faire sentir qu’ils sont aimés, appréciés et uniques aux yeux de Dieu. C’est aussi là l’occasion pour Sam et Asher de passer du bon temps avec les étudiants qui jouent avec eux. Bien que la communication soit difficile à cause de la barrière de la langue, ces moments de détente permettent à Sam et Asher de connecter quand même avec les étudiants. Et nos enfants ne sont pas les seuls à apprécier ces moments – les étudiants semblent s’amuser autant qu’eux, et ils aiment aussi pratiquer le peu d’anglais qu’ils connaissent. En dépit de la barrière de la langue, nous espérons qu’ils se souviendront de ces bons moments passés avec nos étudiants et de la façon dont Dieu agissait dans leurs vies à Honest Hands. Nous sommes si heureux que nos étudiants fassent ainsi partie de la vie de nos garçons alors qu’ils grandissent, et que Sam et Asher puissent faire partie de la leur alors qu’ils grandissent en Christ.

seiling5

Avant de partir pour les Philippines, Dieu nous a parlé par un camarade de classe de Greg à l’école biblique. Sam était encore très jeune et nous étions plutôt anxieux à la pensée de quitter amis et famille. Nous pensions souvent au défi que Sam aurait à vivre en ne pouvant pas vivre beaucoup de bons moments avec ses grands-parents ou avoir des amis qui soient eux aussi canadiens. Nous avons pensé aux difficultés de l’élever dans une autre culture tout en essayant d’exercer le ministère dans cette culture. Dieu nous a rassurés par cet ami en nous disant que nos enfants ne seraient pas affectés négativement par notre ministère aux Philippines, mais qu’au contraire, ils s’y épanouiraient. Cette promesse s’est avérée exacte de bien des façons pendant notre temps ici. Que Dieu soit béni pour son réconfort.

Veuillez prier que Sam et Asher continuent de s’épanouir dans cette culture et ce ministère. Priez qu’ils continuent d’apprendre à bien vivre dans une culture différente et à bien réagir au fait d’avoir beaucoup d’attention, au point que les gens leur pincent les joues et les traitent de bébés.

seiling6

Priez aussi que nos étudiants actuels s’abandonnent pleinement au Saint-Esprit et ne se détournent pas de l’œuvre que Dieu fait dans leurs vies. La remise des diplômes est en mars, et nous attendons avec impatience cette célébration de ce que Dieu a fait dans leurs vies ces neuf mois passés.

Requêtes de prière :

  • Que Sam et Ashe continuent de s’épanouir dans cette culture et ce ministère
  • Que nos étudiants actuels s’abandonnent pleinement au Saint-Esprit et ne se détournent pas de l’œuvre que Dieu est en train de faire dans leurs vies.

Connectez-vous :

https://paoc.org/donate/GregSeiling | https://www.facebook.com/SeilingFamily

Vidéos à la une

Des mains pour aider à changer des destinées

Bonjour! Nous sommes la famille Seiling. Greg, Sarah et nos enfants Samuel (4 ½ ans) et Asher (3 ans). Nous attendons notre troisième enfant pour la fin avril 2017. Nous venons de l’Ontario et sommes ouvriers internationaux avec les APDC aux Philippines. Environ 100 millions d’habitants vivent dans ce petit pays, dont beaucoup sont dans la pauvreté. Dans ces familles à faibles revenus, les enfants vivent souvent des situations difficiles; certains vivent même dans la rue. Heureusement, il y a des ministères qui partagent l’amour de Jésus avec eux. Mais une fois qu’ils ont donné leur cœur au Seigneur, ils ont besoin d’aides diverses et d’être accompagnés pour devenir des disciples.

seiling3

Nous dirigeons un ministère appelé le Foyer des disciples aux mains honnêtes (Honest Hands). Il s’agit d’un programme pour des garçons de 15-20 ans issus de conditions de vie difficiles : certains ont grandi dans les rues, d’autres dans des foyers brisés ou ont abandonné l’école. Pendant ce programme de neuf mois, les garçons apprennent ce que signifie être chrétien et reçoivent un solide fondement pour leur foi par des cours bibliques et du mentorat. Ils ont aussi accès à des aides académiques, à des compétences sociales et essentielles à la vie.

seiling2

Un aspect difficile du défi de Honest Hands est de voir un étudiant quitter le programme et retourner à son ancienne façon de vivre. Chaque étudiant a choisi d’être ici et nous ne pouvons donc pas les forcer à rester. Nous les encourageons à persévérer mais l’attraction de la rue, de leur gang ou d’un emploi qui ne leur apporte pas de sécurité financière ni pour l’avenir de leur famille, est forte. Nous comparons cela au temps où les Israélites étaient dans le désert. Il arrivait qu’ils trouvent la vie difficile, si bien qu’ils se sont mis à murmurer et à dire que la vie en Égypte était bien meilleure quand ils y  étaient esclaves. Mais être esclave ne fournit aucun espoir d’un bel avenir. Il est difficile de changer, mais si nous voulons mener une vie livrée au Seigneur, il nous faut être prêts à nous y investir tout entiers. Certains étudiants n’y sont pas prêts, en dépit de tous les encouragements, de l’enseignement et de l’aide qu’ils reçoivent. Cela nous brise le cœur mais nous avons fait notre part; nous avons obéi au Seigneur et il achèvera l’œuvre qu’il a commencée.

seiling4

Issus d’une vie de pauvreté et de contextes difficiles, la plupart de nos étudiants n’ont pas eu l’occasion de fêter leurs anniversaires. Certains ne connaissent même pas leur date de naissance. Nous saisissons l’occasion de célébrer l’anniversaire de chaque étudiant, que ce soit à la date réelle ou à une autre date de leur choix. Pour les fêter, Sam et Asher aident souvent Sarah à faire un gâteau au chocolat pour ce soir-là où notre cuisinier prépare un repas spécial de spaghettis que nous partageons tous avant de déguster le gâteau. C’est généralement le premier gâteau d’anniversaire que ces garçons ont reçu, ce qui n’a pas manqué d’en faire pleurer plus d’un. C’est une occasion que nous aimons saisir pour leur faire sentir qu’ils sont aimés, appréciés et uniques aux yeux de Dieu. C’est aussi là l’occasion pour Sam et Asher de passer du bon temps avec les étudiants qui jouent avec eux. Bien que la communication soit difficile à cause de la barrière de la langue, ces moments de détente permettent à Sam et Asher de connecter quand même avec les étudiants. Et nos enfants ne sont pas les seuls à apprécier ces moments – les étudiants semblent s’amuser autant qu’eux, et ils aiment aussi pratiquer le peu d’anglais qu’ils connaissent. En dépit de la barrière de la langue, nous espérons qu’ils se souviendront de ces bons moments passés avec nos étudiants et de la façon dont Dieu agissait dans leurs vies à Honest Hands. Nous sommes si heureux que nos étudiants fassent ainsi partie de la vie de nos garçons alors qu’ils grandissent, et que Sam et Asher puissent faire partie de la leur alors qu’ils grandissent en Christ.

seiling5

Avant de partir pour les Philippines, Dieu nous a parlé par un camarade de classe de Greg à l’école biblique. Sam était encore très jeune et nous étions plutôt anxieux à la pensée de quitter amis et famille. Nous pensions souvent au défi que Sam aurait à vivre en ne pouvant pas vivre beaucoup de bons moments avec ses grands-parents ou avoir des amis qui soient eux aussi canadiens. Nous avons pensé aux difficultés de l’élever dans une autre culture tout en essayant d’exercer le ministère dans cette culture. Dieu nous a rassurés par cet ami en nous disant que nos enfants ne seraient pas affectés négativement par notre ministère aux Philippines, mais qu’au contraire, ils s’y épanouiraient. Cette promesse s’est avérée exacte de bien des façons pendant notre temps ici. Que Dieu soit béni pour son réconfort.

Veuillez prier que Sam et Asher continuent de s’épanouir dans cette culture et ce ministère. Priez qu’ils continuent d’apprendre à bien vivre dans une culture différente et à bien réagir au fait d’avoir beaucoup d’attention, au point que les gens leur pincent les joues et les traitent de bébés.

seiling6

Priez aussi que nos étudiants actuels s’abandonnent pleinement au Saint-Esprit et ne se détournent pas de l’œuvre que Dieu fait dans leurs vies. La remise des diplômes est en mars, et nous attendons avec impatience cette célébration de ce que Dieu a fait dans leurs vies ces neuf mois passés.

Requêtes de prière :

  • Que Sam et Ashe continuent de s’épanouir dans cette culture et ce ministère
  • Que nos étudiants actuels s’abandonnent pleinement au Saint-Esprit et ne se détournent pas de l’œuvre que Dieu est en train de faire dans leurs vies.

Connectez-vous :

https://paoc.org/donate/GregSeiling | https://www.facebook.com/SeilingFamily