RENCONTRE ENTRE MYSTÈRE ET CERTITUDE

Il y a quelque chose dans la certitude qui est très attirant. Elle évoque des pensées et des sentiments de confort et de paix. Être certain de ses revenus, de la sécurité physique ou de l’amour d’une autre personne sont des choses que la plupart d’entre nous valorisent.

Bien sûr, il n’y a pas grand-chose dont nous puissions être certains. L’économie et les emplois fluctuent, notre propre santé ou la santé d’une personne que nous aimons peut changer rapidement, les relations passent par des transitions, et des changements sociaux prennent place. C’est pourquoi il nous est dit que les seules choses dont nous pouvons être certains dans la vie sont la mort et les impôts. 

La manière dont nous gérons l’incertitude varie d’une personne à une autre. Certains tentent de s’isoler de ce qu’ils craignent en vivant dans une bulle protectrice. D’autres cherchent la certitude en forgeant des réponses qui leur apportent un certain réconfort, mais qui sont en réalité moins dignes de confiance. Ils se spécialisent pompeusement dans les choses évidentes tout en ignorant les nuances subtiles ou cachées d’un sujet. Réfléchir en profondeur et lutter face aux mystères inhérents à la vie de la foi est trop exigeant pour certaines personnes. 

Rassurez-vous, j’aime la certitude. Et j’admets que dans ma recherche de la vérité et d’une terre ferme sur laquelle me tenir, j’ai parfois opté pour des réponses faciles. Mais j’en suis venu à accepter qu’il y a des fois où la certitude et le mystère sont liés de façon inséparable. En fait, le lieu où se rencontrent certitude et mystère est le lieu où nous rencontrons Dieu.

L’idée même que nous vivons en relation avec un Dieu tout-puissant garantit que le mystère fera partie de nos vies. Le mystère qui résulte d’une telle relation ne devrait pas être redouté ou évité. C’est très souvent l‘acte même de sonder les mystères de Dieu qui nous amène à l’adoration et l’admiration. Les mots aventure et émerveillement me viennent à l’esprit. Il me faudra le temps d’une vie plus l’éternité pour saisir l’amour, la grâce, la vérité, la justice et la puissance infinies de Dieu. Cela fait de cette vie un périple d’émerveillement, d’aventure et de découverte. Ma mission est d’être un élève humble, un disciple. 

« … IL Y A DES FOIS OÙ LA CERTITUDE ET LE MYSTÈRE SONT LIÉS DE FA­çON INSÉPARABLE. EN FAIT, LE LIEU OÙ SE RENCONTRENT CERTITUDE ET MYSTÈRE EST LE LIEU OÙ NOUS RENCONTRONS DIEU. » 

Alors que je suis assis ici à songer aux mystères de la vie et de la foi, il demeure toutefois plusieurs choses dont je suis certain. Ces certitudes proviennent de ce que Dieu nous révèle de manière évidente dans sa Parole. 

Plus important encore, nous pouvons savoir avec certitude que Dieu a choisi de se révéler, ainsi que son plan pour la rédemption de sa création, dans la personne de Jésus-Christ.

« En lui, par son sang, nous sommes rachetés, pardonnés de nos fautes, conformément à la richesse de sa grâce. Dieu nous l’a accordée avec abondance, en toute sagesse et intelligence. Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, conformément au projet bienveillant qu'il avait formé en Christ pour la mettre à exécution lorsque le moment serait vraiment venu, à savoir de tout réunir sous l'autorité du Messie, aussi bien ce qui est dans le ciel que ce qui est sur la terre » (Éphésiens 1.7-10). 

Il y a certitude au sujet de Jésus, son évangile, et la transformation qu’il apporte. Luc a reconnu ceci alors qu’il rédigeait son récit au sujet de Jésus et l’impact de l’église primitive. 

« Il m'a donc paru bon à moi aussi, qui me suis soigneusement informé sur toutes ces choses dès l'origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçu » (Luc 1.3, 4). 

Paul décrit cette certitude lorsqu’il parle de répondre à son appel au ministère. « (L)’Évangile,  pour lequel j'ai été établi prédicateur et apôtre, chargé d’enseigner [les non-Juifs]. Voilà pourquoi j’endure ces souffrances, mais je n'en ai pas honte, car je sais en qui j'ai cru et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder le dépôt qu’il m’a confié jusqu'à ce jour-là. Prends pour modèle les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l'amour qui sont en Jésus-Christ » (2 Timothée 1.11-13). 

La certitude de l’évangile de Jésus-Christ — sa vie, sa mort, sa résurrection physique et son règne qui demeure — ont marqué Paul et ses semblables de manière si profonde qu’ils étaient préparés à mourir pour leur foi. Ils appelaient les gens partout à faire l’expérience de la certitude de cet évangile et à être transformé par celui-ci. 

Le mystère de la vie en relation avec le Dieu tout-puissant appelle admiration et adoration. Ma certitude de notre relation avec Dieu en Jésus-Christ appelle aussi admiration et adoration. Certitude et mystère s’embrassent à l’intersection de nos vies et de l’amour de Dieu. 

Puissions-nous ne jamais perdre cet émerveillement.

Notre père rempli de grâce, nous te remercions pour le mystère de notre relation avec toi. Et nous te remercions de ce que notre relation avec toi est établie sur la certitude de l’évangile de Jésus-Christ, et approfondie par l’œuvre continuelle de ton Saint-Esprit. C’est avec admiration et adoration que nous te prions. Amen.

Cet article a été écrit par David Wells, surintendant général des Assemblées de la Pentecôte du Canada. Cet article a été publié dans l’édition de janvier/février 2017 de testimony, la publication bimensuelle des Assemblées de la Pentecôte du Canada. ©2017 The Pentecostal Assemblies of Canada. Visitez www.testimonymag.ca.

Vidéos à la une

RENCONTRE ENTRE MYSTÈRE ET CERTITUDE

Il y a quelque chose dans la certitude qui est très attirant. Elle évoque des pensées et des sentiments de confort et de paix. Être certain de ses revenus, de la sécurité physique ou de l’amour d’une autre personne sont des choses que la plupart d’entre nous valorisent.

Bien sûr, il n’y a pas grand-chose dont nous puissions être certains. L’économie et les emplois fluctuent, notre propre santé ou la santé d’une personne que nous aimons peut changer rapidement, les relations passent par des transitions, et des changements sociaux prennent place. C’est pourquoi il nous est dit que les seules choses dont nous pouvons être certains dans la vie sont la mort et les impôts. 

La manière dont nous gérons l’incertitude varie d’une personne à une autre. Certains tentent de s’isoler de ce qu’ils craignent en vivant dans une bulle protectrice. D’autres cherchent la certitude en forgeant des réponses qui leur apportent un certain réconfort, mais qui sont en réalité moins dignes de confiance. Ils se spécialisent pompeusement dans les choses évidentes tout en ignorant les nuances subtiles ou cachées d’un sujet. Réfléchir en profondeur et lutter face aux mystères inhérents à la vie de la foi est trop exigeant pour certaines personnes. 

Rassurez-vous, j’aime la certitude. Et j’admets que dans ma recherche de la vérité et d’une terre ferme sur laquelle me tenir, j’ai parfois opté pour des réponses faciles. Mais j’en suis venu à accepter qu’il y a des fois où la certitude et le mystère sont liés de façon inséparable. En fait, le lieu où se rencontrent certitude et mystère est le lieu où nous rencontrons Dieu.

L’idée même que nous vivons en relation avec un Dieu tout-puissant garantit que le mystère fera partie de nos vies. Le mystère qui résulte d’une telle relation ne devrait pas être redouté ou évité. C’est très souvent l‘acte même de sonder les mystères de Dieu qui nous amène à l’adoration et l’admiration. Les mots aventure et émerveillement me viennent à l’esprit. Il me faudra le temps d’une vie plus l’éternité pour saisir l’amour, la grâce, la vérité, la justice et la puissance infinies de Dieu. Cela fait de cette vie un périple d’émerveillement, d’aventure et de découverte. Ma mission est d’être un élève humble, un disciple. 

« … IL Y A DES FOIS OÙ LA CERTITUDE ET LE MYSTÈRE SONT LIÉS DE FA­çON INSÉPARABLE. EN FAIT, LE LIEU OÙ SE RENCONTRENT CERTITUDE ET MYSTÈRE EST LE LIEU OÙ NOUS RENCONTRONS DIEU. » 

Alors que je suis assis ici à songer aux mystères de la vie et de la foi, il demeure toutefois plusieurs choses dont je suis certain. Ces certitudes proviennent de ce que Dieu nous révèle de manière évidente dans sa Parole. 

Plus important encore, nous pouvons savoir avec certitude que Dieu a choisi de se révéler, ainsi que son plan pour la rédemption de sa création, dans la personne de Jésus-Christ.

« En lui, par son sang, nous sommes rachetés, pardonnés de nos fautes, conformément à la richesse de sa grâce. Dieu nous l’a accordée avec abondance, en toute sagesse et intelligence. Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, conformément au projet bienveillant qu'il avait formé en Christ pour la mettre à exécution lorsque le moment serait vraiment venu, à savoir de tout réunir sous l'autorité du Messie, aussi bien ce qui est dans le ciel que ce qui est sur la terre » (Éphésiens 1.7-10). 

Il y a certitude au sujet de Jésus, son évangile, et la transformation qu’il apporte. Luc a reconnu ceci alors qu’il rédigeait son récit au sujet de Jésus et l’impact de l’église primitive. 

« Il m'a donc paru bon à moi aussi, qui me suis soigneusement informé sur toutes ces choses dès l'origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçu » (Luc 1.3, 4). 

Paul décrit cette certitude lorsqu’il parle de répondre à son appel au ministère. « (L)’Évangile,  pour lequel j'ai été établi prédicateur et apôtre, chargé d’enseigner [les non-Juifs]. Voilà pourquoi j’endure ces souffrances, mais je n'en ai pas honte, car je sais en qui j'ai cru et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder le dépôt qu’il m’a confié jusqu'à ce jour-là. Prends pour modèle les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l'amour qui sont en Jésus-Christ » (2 Timothée 1.11-13). 

La certitude de l’évangile de Jésus-Christ — sa vie, sa mort, sa résurrection physique et son règne qui demeure — ont marqué Paul et ses semblables de manière si profonde qu’ils étaient préparés à mourir pour leur foi. Ils appelaient les gens partout à faire l’expérience de la certitude de cet évangile et à être transformé par celui-ci. 

Le mystère de la vie en relation avec le Dieu tout-puissant appelle admiration et adoration. Ma certitude de notre relation avec Dieu en Jésus-Christ appelle aussi admiration et adoration. Certitude et mystère s’embrassent à l’intersection de nos vies et de l’amour de Dieu. 

Puissions-nous ne jamais perdre cet émerveillement.

Notre père rempli de grâce, nous te remercions pour le mystère de notre relation avec toi. Et nous te remercions de ce que notre relation avec toi est établie sur la certitude de l’évangile de Jésus-Christ, et approfondie par l’œuvre continuelle de ton Saint-Esprit. C’est avec admiration et adoration que nous te prions. Amen.

Cet article a été écrit par David Wells, surintendant général des Assemblées de la Pentecôte du Canada. Cet article a été publié dans l’édition de janvier/février 2017 de testimony, la publication bimensuelle des Assemblées de la Pentecôte du Canada. ©2017 The Pentecostal Assemblies of Canada. Visitez www.testimonymag.ca.