Mettre l’accent sur le Québec: Viva-Cité

 mak-sam-stack-4c0f7d516cb2cf645badfcff00009d593amission-canada-fr

Il n’existe pas un temps précis pour accomplir les projets de Dieu. Toutefois, l’été semble être une saison différente : les enfants sont en vacances, la température augmente et les gens se retrouvent à l’extérieur plus souvent. Cette période incite les communautés à travers le Canada à évangéliser les jeunes et leur apprendre à devenir des disciples.

Récemment, le groupe dirigeant de Mission Canada Enfants a rencontré Michel Hurrell, pasteur associé à l’Église Chrétienne d’Ahunstic à Montréal, ainsi que la présidente et directrice des opérations de Viva-Cité, Pascale Archambault.

slide6

Pour savoir comment faire briller Jésus au Québec avec l’aide de Mission Canada Corner, nous vous invitons à lire ce qui suit. Peut-être avez-vous déjà voulu servir au Québec, mais vous sentiez que la barrière de la langue serait difficile pour vous qui êtes anglophone. Ne vous freinez plus!

Qu’est-ce que Viva-Cité ?

Viva-Cité est un camp de jour pour les 7 à 16 ans pour qui l’anglais est une langue seconde. Notre objectif principal est de faire de nos campeurs des meilleurs citoyens. Nous les mettons au défi et les encourageons à positivement forger leur caractère. Nous honorons aussi leur progrès tout au long de leur parcours.

Ces camps ont débuté à l’été 2006. Un couple de missionnaires américain avait comme vision de s’impliquer dans la communauté montréalaise. L’anglais était leur langue maternelle donc ils ont cru que c’était une bonne idée d’aider la population à apprendre leur langue. Au début, ce n’était qu’une semaine de camp. Puis en 2011, le couple a confié le camp à un pasteur de Montréal. Dix ans après le début de ce projet, les camps durent maintenant 14 semaines dans la grande ville. Ces camps ont lieu dans des églises locales et sont entièrement dédiés aux jeunes de la communauté.

 slide3d27c516cb2cf645badfcff00009d593a

Faits sur le Québec

  • Le Québec est unique : sa langue, sa culture, son passé religieux. Les habitants de la Belle Province ont perdu confiance en ce qui a trait au christianisme et à l’Église, en raison de blessures historiques. Ceci a créé un trou noir spirituel. Désormais, la nouvelle génération n’a entendu parlé que du passé religieux de leurs parents sans eux-mêmes l’expérimenter.
  • Le pourcentage de décrochage scolaire au Québec est le plus élevé au Canada.    
  • L’abus peut prendre plusieurs formes ; psychologique, physique, intimidation, extorsion, harcèlement, agressions sexuelles, etc. L’abus peut aussi être présent dans différents lieux tels qu’à la maison, à l’école, au travail, au sein d’un couple ou à l’improviste sur la rue ou dans un lieu public. Peu importe l’action posée ou l’insulte prononcée, la violence fait mal et laisse des blessures sur notre corps et à notre âme. Les jeunes qui se sont fait abuser sont plus à risque de développer des problèmes de santé mentale. Parmi ces problèmes, les cas fréquents sont l’anxiété, la dépression, les troubles de personnalités et d’humeurs.    
  • Les Québécois font partie de la population qui est la moins rejointe par l’évangélisation en Amérique du Nord. Moins d’un pourcent d’entre eux fréquente une église évangélique. Au travers des années, Dieu a utilisé les camps pour atteindre ceux ne fréquentant pas une église et même ceux qui sont réticents à faire confiance aux églises locales puis de les considérer importantes et comme étant un lieu sécuritaire.

Les objectifs de Viva-Cité

Depuis un certain temps, les camps sont laïques et essentiels pour briser les barrières reliées à la peur et l’ignorance. Ils aident à forger les caractères et établissent des fondations qui favorisent la croissance de l’amour, du pardon, de la compassion, de la justice, de la patience, de la sagesse, de la disponibilité, de la créativité et de la fiabilité.

Les parents ont compris qu’ils pouvaient envoyer leurs enfants dans un établissement religieux, sachant que ceux-ci auraient du plaisir à converser en anglais. Les parents ont aussi saisi qu’ils pouvaient maintenant faire confiance et que ces établissements ne feraient pas du prosélytisme à leurs jeunes en leur absence.

slide5

Notre désir est que chaque église locale, dans chaque région du Québec, devienne une référence dans leur communauté. Notre mission c’est d’être présent pour la jeunesse et les familles dans notre quartier. Nous croyons aussi que cela devrait faire partie de la vision de toutes les églises. Nous sommes là pour construire un pont avec la communauté et c’est pour cela que nous ne parlons pas de la foi chrétienne durant nos camps. En revanche, nous agissons comme Jésus. Nous prenons soin des campeurs, nous apprenons à les connaître, nous les aimons, nous les écoutons. Viva-Cité est un outil qui nous permet d’agir ainsi.

Prêchez sans cesse l’évangile et si nécessaire, utilisez les mots - Saint-François d’Assise


Est-ce que votre église aimerait faire une différence ?

Nous offrons un autre type de voyage missionnaire. Nous ne donnons pas dans « le creuser un puits et recevoir de la reconnaissance à la vue de l’eau ». Nous construisons un autre genre de puits. Un qui n’est pas perceptible à l’œil, et qui faudra peut-être des années avant que l’on y voit une goutte. C’est pour cela que Viva-Cité vous invite à venir vous impliquer auprès des Québécois (Canadien français) durant l’été. Avec votre aide, Viva-Cité veut offrir un lieu où les jeunes se sentiront valorisés et pourront apprendre dans un environnement créatif et énergique. Ils pourront développer la résilience, l’estime de soi, les bonnes valeurs morales et atteindre leur potentiel. Nous croyons que l’Église au Québec doit apporter cet espace.

slide2

Nous nous unissons à Mission Canada dans leur but de prioriser l’évangélisation dans la communauté francophone au Québec, plus particulièrement auprès des enfants et des adolescents. Atteindre ces jeunes permettra de rejoindre leurs familles. Viva-Cité est un outil qui permettra d’assister les églises québécoises pendant que vous vous immergez dans la culture canadienne-française. Vous désirez vous investir dans la Belle Province avec votre église ou un groupe jeunesse ? Ou bien faire un voyage missionnaire en famille ? Tout ce que vous avez à faire, c’est réunir une équipe de 20 à 30 personnes, de 12 ans et plus, puis par la suite devenir des partenaires de conversation en anglais avec les jeunes. Ces camps de jour sont une belle opportunité pour que les églises anglophones puissent s’impliquer durant une semaine estivale, sans apprendre une nouvelle langue. Ceci est une belle façon d’apporter de l’aide dans votre propre pays, tout en apprenant sur une autre culture, dans un milieu sécuritaire et confortable. Cette introduction à la mission est la meilleure façon d’atteindre la jeunesse et les familles.

Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli  - Mathieu 25.35

Il y a deux ans, nous avons reçu une famille de trois générations différentes qui provenait de Neighbourhood Church, une église membre des APDC à Saskatoon. Ce type de collaboration avec le Québec est idéal pour partager la passion et l’amour de Jésus-Christ aux jeunes francophones.

slide4

Vous êtes un enseignant ? Vous pourriez vous joindre à une équipe pour enseigner l’anglais comme langue seconde avec nos outils…ou le vôtre !

Il est possible de construire une nouvelle amitié avec un jeune Québécois et avoir de bonnes discussions. Viva-Cité vous mettra en contact avec une église québécoise avec qui vous pourrez bâtir des liens et obtenir un bel échange culturel sans avoir à quitter le Canada.

Bâtissons des liens et regardons comment votre église puisse venir en aide au Québec. Unissions-nous pour que la vie des enfants et des adolescents soit transformée. Pour visionner notre vidéo promotionnel, visitez :https://vimeo.com/135747804

 advertisement1

Contactez: 

Michel Hurrell

Pasteur associé et président chez Viva-Cité Église Chrétienne d'Ahuntsic

10211 Basile-Routhier, Montréal  -  514-385-6778 | 438-496-8482

michel.hurrell@gmail.com   |   mhurrell@vivaci-t.ca

 

Vidéos à la une

Mettre l’accent sur le Québec: Viva-Cité

 mak-sam-stack-4c0f7d516cb2cf645badfcff00009d593amission-canada-fr

Il n’existe pas un temps précis pour accomplir les projets de Dieu. Toutefois, l’été semble être une saison différente : les enfants sont en vacances, la température augmente et les gens se retrouvent à l’extérieur plus souvent. Cette période incite les communautés à travers le Canada à évangéliser les jeunes et leur apprendre à devenir des disciples.

Récemment, le groupe dirigeant de Mission Canada Enfants a rencontré Michel Hurrell, pasteur associé à l’Église Chrétienne d’Ahunstic à Montréal, ainsi que la présidente et directrice des opérations de Viva-Cité, Pascale Archambault.

slide6

Pour savoir comment faire briller Jésus au Québec avec l’aide de Mission Canada Corner, nous vous invitons à lire ce qui suit. Peut-être avez-vous déjà voulu servir au Québec, mais vous sentiez que la barrière de la langue serait difficile pour vous qui êtes anglophone. Ne vous freinez plus!

Qu’est-ce que Viva-Cité ?

Viva-Cité est un camp de jour pour les 7 à 16 ans pour qui l’anglais est une langue seconde. Notre objectif principal est de faire de nos campeurs des meilleurs citoyens. Nous les mettons au défi et les encourageons à positivement forger leur caractère. Nous honorons aussi leur progrès tout au long de leur parcours.

Ces camps ont débuté à l’été 2006. Un couple de missionnaires américain avait comme vision de s’impliquer dans la communauté montréalaise. L’anglais était leur langue maternelle donc ils ont cru que c’était une bonne idée d’aider la population à apprendre leur langue. Au début, ce n’était qu’une semaine de camp. Puis en 2011, le couple a confié le camp à un pasteur de Montréal. Dix ans après le début de ce projet, les camps durent maintenant 14 semaines dans la grande ville. Ces camps ont lieu dans des églises locales et sont entièrement dédiés aux jeunes de la communauté.

 slide3d27c516cb2cf645badfcff00009d593a

Faits sur le Québec

  • Le Québec est unique : sa langue, sa culture, son passé religieux. Les habitants de la Belle Province ont perdu confiance en ce qui a trait au christianisme et à l’Église, en raison de blessures historiques. Ceci a créé un trou noir spirituel. Désormais, la nouvelle génération n’a entendu parlé que du passé religieux de leurs parents sans eux-mêmes l’expérimenter.
  • Le pourcentage de décrochage scolaire au Québec est le plus élevé au Canada.    
  • L’abus peut prendre plusieurs formes ; psychologique, physique, intimidation, extorsion, harcèlement, agressions sexuelles, etc. L’abus peut aussi être présent dans différents lieux tels qu’à la maison, à l’école, au travail, au sein d’un couple ou à l’improviste sur la rue ou dans un lieu public. Peu importe l’action posée ou l’insulte prononcée, la violence fait mal et laisse des blessures sur notre corps et à notre âme. Les jeunes qui se sont fait abuser sont plus à risque de développer des problèmes de santé mentale. Parmi ces problèmes, les cas fréquents sont l’anxiété, la dépression, les troubles de personnalités et d’humeurs.    
  • Les Québécois font partie de la population qui est la moins rejointe par l’évangélisation en Amérique du Nord. Moins d’un pourcent d’entre eux fréquente une église évangélique. Au travers des années, Dieu a utilisé les camps pour atteindre ceux ne fréquentant pas une église et même ceux qui sont réticents à faire confiance aux églises locales puis de les considérer importantes et comme étant un lieu sécuritaire.

Les objectifs de Viva-Cité

Depuis un certain temps, les camps sont laïques et essentiels pour briser les barrières reliées à la peur et l’ignorance. Ils aident à forger les caractères et établissent des fondations qui favorisent la croissance de l’amour, du pardon, de la compassion, de la justice, de la patience, de la sagesse, de la disponibilité, de la créativité et de la fiabilité.

Les parents ont compris qu’ils pouvaient envoyer leurs enfants dans un établissement religieux, sachant que ceux-ci auraient du plaisir à converser en anglais. Les parents ont aussi saisi qu’ils pouvaient maintenant faire confiance et que ces établissements ne feraient pas du prosélytisme à leurs jeunes en leur absence.

slide5

Notre désir est que chaque église locale, dans chaque région du Québec, devienne une référence dans leur communauté. Notre mission c’est d’être présent pour la jeunesse et les familles dans notre quartier. Nous croyons aussi que cela devrait faire partie de la vision de toutes les églises. Nous sommes là pour construire un pont avec la communauté et c’est pour cela que nous ne parlons pas de la foi chrétienne durant nos camps. En revanche, nous agissons comme Jésus. Nous prenons soin des campeurs, nous apprenons à les connaître, nous les aimons, nous les écoutons. Viva-Cité est un outil qui nous permet d’agir ainsi.

Prêchez sans cesse l’évangile et si nécessaire, utilisez les mots - Saint-François d’Assise


Est-ce que votre église aimerait faire une différence ?

Nous offrons un autre type de voyage missionnaire. Nous ne donnons pas dans « le creuser un puits et recevoir de la reconnaissance à la vue de l’eau ». Nous construisons un autre genre de puits. Un qui n’est pas perceptible à l’œil, et qui faudra peut-être des années avant que l’on y voit une goutte. C’est pour cela que Viva-Cité vous invite à venir vous impliquer auprès des Québécois (Canadien français) durant l’été. Avec votre aide, Viva-Cité veut offrir un lieu où les jeunes se sentiront valorisés et pourront apprendre dans un environnement créatif et énergique. Ils pourront développer la résilience, l’estime de soi, les bonnes valeurs morales et atteindre leur potentiel. Nous croyons que l’Église au Québec doit apporter cet espace.

slide2

Nous nous unissons à Mission Canada dans leur but de prioriser l’évangélisation dans la communauté francophone au Québec, plus particulièrement auprès des enfants et des adolescents. Atteindre ces jeunes permettra de rejoindre leurs familles. Viva-Cité est un outil qui permettra d’assister les églises québécoises pendant que vous vous immergez dans la culture canadienne-française. Vous désirez vous investir dans la Belle Province avec votre église ou un groupe jeunesse ? Ou bien faire un voyage missionnaire en famille ? Tout ce que vous avez à faire, c’est réunir une équipe de 20 à 30 personnes, de 12 ans et plus, puis par la suite devenir des partenaires de conversation en anglais avec les jeunes. Ces camps de jour sont une belle opportunité pour que les églises anglophones puissent s’impliquer durant une semaine estivale, sans apprendre une nouvelle langue. Ceci est une belle façon d’apporter de l’aide dans votre propre pays, tout en apprenant sur une autre culture, dans un milieu sécuritaire et confortable. Cette introduction à la mission est la meilleure façon d’atteindre la jeunesse et les familles.

Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli  - Mathieu 25.35

Il y a deux ans, nous avons reçu une famille de trois générations différentes qui provenait de Neighbourhood Church, une église membre des APDC à Saskatoon. Ce type de collaboration avec le Québec est idéal pour partager la passion et l’amour de Jésus-Christ aux jeunes francophones.

slide4

Vous êtes un enseignant ? Vous pourriez vous joindre à une équipe pour enseigner l’anglais comme langue seconde avec nos outils…ou le vôtre !

Il est possible de construire une nouvelle amitié avec un jeune Québécois et avoir de bonnes discussions. Viva-Cité vous mettra en contact avec une église québécoise avec qui vous pourrez bâtir des liens et obtenir un bel échange culturel sans avoir à quitter le Canada.

Bâtissons des liens et regardons comment votre église puisse venir en aide au Québec. Unissions-nous pour que la vie des enfants et des adolescents soit transformée. Pour visionner notre vidéo promotionnel, visitez :https://vimeo.com/135747804

 advertisement1

Contactez: 

Michel Hurrell

Pasteur associé et président chez Viva-Cité Église Chrétienne d'Ahuntsic

10211 Basile-Routhier, Montréal  -  514-385-6778 | 438-496-8482

michel.hurrell@gmail.com   |   mhurrell@vivaci-t.ca