C’est une bonne nouvelle! Un témoignage de Kathy Mizen des écoles Hope, au Honduras

A group of people gathering outdoors.

Le camp Hope est un événement que nous offrons à nos enfants parrainés de ChildCARE Plus et au, fil des ans, c’est devenu un grand événement pour nous. Pendant la pandémie, nous n’avons pas pu organiser nos camps pour les enfants et les jeunes. Le camp a manqué aux enfants ainsi qu’à notre équipe.

Lorsque les restrictions de la COVID ont été assouplies au Honduras, j’ai senti que le moment était venu. Je n’avais aucune idée du nombre de parents qui appuieraient notre décision, mais 195 enfants se sont inscrits; 110 ados et 85 enfants! Du 30 août au 2 septembre, nous avons organisé un camp pour les jeunes, suivi d’un camp pour enfants dans un endroit situé à l’extérieur de la ville.

Avant le camp, j’ai dit à notre personnel que je croyais que Dieu voulait faire de grandes choses dans la vie de nos élèves. Le sol était fertile et riche pour la croissance, car nous avons planté et arrosé des graines durant la dernière année dans nos cours de discipolat. Je sentais dans mon esprit que Dieu allait aider ces enfants à grandir et que nous allions voir de vrais changements dans leur vie.

Dans l’ensemble, nous avons passé une semaine extraordinaire, mais nous avons aussi été confrontés à de nombreux obstacles. Je sais sans l’ombre d’un doute que l’ennemi ne voulait pas que nous réussissions.

Alors que les enfants montaient dans le bus pour partir au camp, nous avons appris que deux membres de notre équipe avaient eu un accident de moto. Heureusement, l’accident n’a pas été fatal, mais quatre membres du personnel n’ont pas pu se rendre au camp à cause de cet accident. Un autre membre du personnel se remettait de la COVID et n’a pas pu venir.

J’ai une équipe incroyable! Ils se sont tous mobilisés et ils sont intervenus là où c’était nécessaire. J’étais très fière d’eux. Ce groupe de jeunes adultes a tellement grandi au cours des sept dernières années. Ce sont des super-héros à mes yeux, et le retour à la maison l’a prouvé.

À la fin du champ, pendant le trajet de retour en bus, il a commencé à pleuvoir abondamment. Au Honduras, les fortes pluies rendent la visibilité difficile et les routes deviennent souvent des rivières en quelques minutes. Nous avions deux bus remplis d’enfants et l’un d’eux s’est enlisé. La route avait commencé à se crevasser et l’eau de pluie l’avait transformée en une véritable rivière. Notre équipe a dû transporter les enfants hors du bus et leur faire traverser les eaux tumultueuses jusqu’à l’autre bus.

Je crois vraiment que Dieu a fait quelque chose de très spécial dans la vie des enfants du camp cette année. Il y a une raison pour laquelle l’ennemi voulait arrêter cela, mais rien ne peut arrêter ce que Dieu fera!

A group of people worshipping.Kathy Mizen est une ouvrière internationale des APDC et la directrice des écoles Hope à Tegucigalpa, la capitale du Honduras.

Photos de Kathy Mizen.

#Cestunebonnenouvelle #Bonnenouvelle

_____________________________________________________________

Pour visionner les témoignages « C’est une bonne nouvelle » précédemment postés, cliquez ici.

Pour visionner ou télécharger les vidéos « C’est une bonne nouvelle » postées, visitez www.paoc.org/fr/le-cercle.