Des voix plus jeunes

Des voix plus jeuDWTestnes que la mienne résonnent dans mon cœur et mon esprit, les voix d’une génération qui a la moitié ou moins de la moitié de mon âge, ou de ceux qui travaillent avec elle. Ils vivent pour Jésus et nous appellent, nous qui sommes son église, à vivre d’une manière différente aujourd’hui. Les questions et commentaires suivants proviennent du Comité de vision stratégique de la direction générale des APDC. Ce comité reconstitué a pour but de se concentrer uniquement sur notre mandat « d’atteindre les milléniaux et les générations à venir, de faire d’eux des disciples et de développer leur leadership. » Il est composé de membres issus de ce groupe d’âge ou de personnes travaillant directement avec eux. Écoutez leur appel, leur passion et leur sagesse; cela pourrait bien faire la différence à savoir si oui ou non, nous formons de nouvelles générations de disciples de Jésus dans la future église du Canada.

Sur quoi devons-nous mettre l’accent, en tant qu’églises, pour atteindre les jeunes générations?

« Je pense que l’engagement des générations émergentes nécessite une attention particulière. Nous devons nous demander à tous les niveaux du leadership : que sommes-nous prêts à faire pour transmettre la foi en Jésus à la prochaine génération? Je pense que notre réponse doit être n’importe quoi (sauf le péché). Que signifie pour nous transmettre la foi en Jésus aux générations émergentes? Tout ».

« Une église qui veut être dynamique a toujours pour mandat de s’intéresser aux jeunes... d’atteindre les jeunes et d’en faire des disciples dans des contextes qui favorisent l’épanouissement de leur vie et de leur ministère. »

« Atteindre les jeunes demande de la flexibilité et de l’innovation : la flexibilité afin de pouvoir entrer en relation avec la prochaine génération; l’innovation afin que l’église parvienne à dépasser le stade de ministère axé sur des programmes et atteigne celui de ministère axé sur les relations. »

« L’œuvre de l’Esprit doit une fois de plus être soulignée dans nos églises locales et nos ministères de jeunesse. L’accent doit être délibérément mis sur la puissance du Saint-Esprit pour que les jeunes atteignent les jeunes. Les parents et les leaders qui forment les jeunes doivent comprendre les nouvelles « approches » de la recherche du baptême du Saint-Esprit, des dons de l’Esprit, et du lien des deux avec la mission. »

Comment pouvons-nous être efficaces dans notre mission de faire du discipolat avec les jeunes?

« Considérez les parents comme étant les premiers mentors spirituels. Le foyer offre à de nombreux enfants leur première occasion de devenir un disciple de Jésus. Nous devons aider les parents à avoir le courage de réellement faire du discipolat avec leurs propres enfants, en leur donnant des ressources et des outils, en les enseignant et en les encourageant à être la première influence spirituelle dans la vie de leurs enfants. »

« Un changement substantiel s’impose et il ne se limite pas à moderniser la musique ou insérer des blagues dans le sermon. Les jeunes leaders potentiels sont à la recherche d’une vision et d’une mission claires, et de valeurs pertinentes pour leur génération. Il faut également permettre aux jeunes leaders d’acquérir des compétences à travers les relations et les possibilités que nous leur offrons. »

« Si nous voulons être de bons mentors pour les prochaines générations, nous devons leur donner des occasions de s’engager dans le ministère et la mission aux côtés d’adultes plus âgés... la véritable communauté se développe dans la mission. Je pense que nous devons adopter une approche « d’apprentissage » pour faire des disciples tout en développant leur leadership. »

Dans le contexte de la famille de Dieu, quelles sont nos responsabilités dans le développement d’une nouvelle génération de leaders...

a) Dans l’église locale?

« Le discipolat efficace des jeunes par l’église locale intègre la composante du développement du leadership en vue d’atteindre de nouveaux niveaux de formation au leadership. Offrez à des jeunes de deuxième année du secondaire et à des enfants plus jeunes la possibilité de « diriger dès maintenant ». Nous devons commencer plus tôt à encadrer des disciples et des leaders. Nous devons élargir notre vision de la prochaine génération et commencer à former des leaders dans le leadership de l’église locale avant même qu’ils entreprennent une formation formelle ».

Ils n’ont pas besoin d’être des professionnels. Permettez aux enfants et aux jeunes d’être encadrés dans leur participation à la vie de l’église par le responsable des placeurs, le directeur de louange, l’enseignant de l’éducation chrétienne, ou leurs propres parents. Il n’est pas nécessaire que le mandat leur soit donné par le pasteur principal et le leadership de l’église. »

« Toutes les générations doivent être invitées à s’engager dans la stratégie de l’église pour atteindre les jeunes, faire d’eux des disciples, et développer leur leadership — une structure qui tient compte de la responsabilité de chaque génération (c.-à-d. les baby-boomers, la génération X, la génération Y, la génération Z). »

« Les jeunes doivent être «soutenus et encadrés » par le leadership et être au cœur du processus décisionnel. »

b) Dans nos écoles et autres institutions d’enseignement?

« Il est essentiel d’examiner et de réévaluer (avec la participation des districts et des écoles bibliques) notre modèle d’enseignement et de formation au ministère. Les modèles d’apprentissage pour la formation ministérielle (en partenariat avec les églises approuvées et la formation des écoles bibliques) sont nécessaires. Envisagez d’utiliser des ressources telles que le Maritime Apprenticeship Program. » [1]

« Dans l’enseignement de la théologie, nous devrons prioriser des sujets qui intéressent la prochaine génération, des sujets tels que préserver la création, vivre pleinement par l’Esprit, et la justice. »

« Les églises pentecôtistes et les institutions théologiques, par le biais de partenariats avec d’autres organisations et ministères, peuvent former les prochaines générations afin qu’elles deviennent des influenceurs, non seulement dans le cadre de l’église, mais également dans le domaine des affaires, de la politique, de l’éducation et de la santé. »

Quelques réflexions pour ceux qui dirigent les milléniaux et la génération suivante?

« Des réseaux de mentorat doivent être mis en place au niveau régional et national pour ceux qui dirigent les milléniaux et la génération suivante. »

« Une formation sur la façon de transmettre le ministère aux jeunes doit être offerte à ceux qui dirigent de petites églises et des églises de taille moyenne. »

« Une formation pour outiller nos églises afin qu’elles soient plus conviviales et plus pertinentes pour les jeunes. Y a-t-il des outils que nous pouvons concevoir? Enseigner à nos assemblées qui sont les prochaines générations. »

« Outiller les leaders de jeunesse laïques qui sont en fait les leaders dans la plupart de nos églises. Nos ministères nationaux pour les enfants, la jeunesse et les campus universitaires doivent continuer à développer du matériel et des ressources pour mieux former ceux qui dirigent les jeunes. »

« Les leaders d’âge mûr qui se sentent parfois déconnectés des jeunes générations doivent être conseillés sur les changements clés à apporter à leur contexte pour favoriser la croissance du leadership des prochaines générations. »

« Chacun devra renoncer à quelque chose pour le plus grand bien de tous. »

« Ce que nous souhaitons, c’est un changement de culture et cela nécessite du temps et doit être pleinement vécu. » 

Je crois qu’en réfléchissant à ces paroles de sagesse dans la prière, tout comme moi, vous serez à la fois encouragé et mis au défi. Dans le passé, chaque fois que le peuple de Dieu a rempli sa mission de transmettre une foi vivante aux générations suivantes, il a toujours mis en application plusieurs des principes suivants :

  • Le foyer en tant que principale communauté de formation de disciples
  • Des relations et un mentorat intergénérationnels
  • Le développement d’une foi basée sur la vérité et la puissance de l’Esprit ayant pour résultat une vie de service
  • Un leadership sacrificiel qui s’investit toujours dans ceux qui sont jeunes et/ou nouveaux dans la foi.

Ces principes ainsi que d’autres principes essentiels sont l’appel auquel nous devons répondre pour que l’église au Canada ait un avenir et un impact local, national et mondial auprès des jeunes. Sommes-nous prêts à consentir aux renoncements nécessaires pour nous acquitter de ce mandat que Dieu nous a donné? Sommes-nous prêts à un changement dans la culture de l’église qui ne soit pas basé sur nos préférences et notre confort personnels et nous permette de devenir un mouvement qui forme des disciples?

Seigneur, dans ta grâce, ramène-nous à l’essentiel de ce que tu as fait lors de ton passage sur terre. Par notre intimité avec le Père et par la puissance de l’Esprit, puissions-nous former des disciples parmi les jeunes et parmi ceux qui ne te connaissent pas encore. Quel qu’en soit le prix. Amen. 


1.       Ministry Apprenticeship Program, District des Maritimes des Assemblées de la Pentecôte du Canada, https://www.maritimemap.ca.

Cet article a été écrit par David Wells, surintendant général des Assemblées de la Pentecôte du Canada. Cet article a été publié dans l’édition d'été 2019 de testimony/Enrich, la publication trimestrielle des Assemblées de la Pentecôte du Canada. ©2019 The Pentecostal Assemblies of Canada. Visitez www.testimonyenrich.ca.