MESSAGE DE BIENVENUE DE DAVID WELLS, SURINTENDANT GÉNÉRAL

« C’est le temps! »

Je vous souhaite la bienvenue alors que vous vous joignez à nous pour le Congrès général 2020 dans la ville maritime dynamique d'Halifax, en Nouvelle-Écosse. Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude au Surintendant de District Kevin Johnson et au District des Maritimes pour leur invitation à venir dans l'une des grandes villes historiques du Canada. Personnellement, il est très significatif pour moi que notre Congrès commence par l'événement d'accueil du District des Maritimes au Quai 21, le lundi 4 mai en soirée.

Le 5 mai 1928, au Quai 21, Jakob Thomsen-Dam avec six membres de la famille Nielsen arrivent sur le navire danois appelé United States, d’une ligne scandinavo-américaine. Immigrants reçus du Danemark, ils avaient décidé que c’était le temps pour une nouvelle saison dans leur vie. Pleins d'espoir pour l'aventure qui les attendait, ils sont montés à bord d'un train du CN et se sont dirigés vers l'Ouest canadien. Au début de 1930, Jakob épousa Marianne Nielsen à Dalum, en Alberta. Leur deuxième fille, ma mère, Ruth Thomsen-Dam, est née en 1933. Ce fut pour moi une des grandes joies de toute ma vie que de vivre l'héritage familial établi par ces pionniers. Tout comme mes grands-parents se sont lancés avec audace vers l'avenir, « C’est le temps » pour nous, en tant que Fraternité d'églises, de ministères et de leaders, de nous engager vers de nouvelles aventures de mission enracinées dans une vie en esprit et en vérité. C'est pourquoi, lors du Congrès général 2020, nous avons structuré nos sessions plénières de manière à offrir des occasions précises de nous concentrer sur notre mission, notre caractère, notre théologie et notre avenir partagés.

« C’est le temps… » d’un engagement missionnel fécond et pour les églises d’être dynamiques et de se multiplier. À la lumière de nos objectifs dans le cadre d’Initiative 2020, nous évaluerons notre intégrité missionnelle actuelle alors que nous anticipons de porter toujours plus de fruit.

« C’est le temps… » pour notre leadership d’être spirituellement vivant et marqué par l’intégrité. Nous nous engageons tout à nouveau à être des leaders fidèles de caractère qui laisseront un héritage caractérisé par l’intimité spirituelle.

« C’est le temps… » de vivre des ministères fondés sur la vérité pour former des disciples. Nous examinons notre Énoncé des vérités essentielles mis à jour alors que nous nous reconsacrons à connaître et communiquer sa vérité qui libère les hommes et les femmes.

« C’est le temps… » d’envoyer ceux qui sont appelés au Canada et dans le monde. Nous voulons repenser notre approche alors que nous envoyons des ouvriers internationaux et dans le cadre de Mission Canada vers les réalités présentes et à venir.

« C’est le temps… » d’anticiper l’avenir dès maintenant! De nous mobiliser face à notre défi et à notre engagement de faire des disciples et de développer le leadership des enfants, des jeunes et des jeunes adultes.

Lors de chaque session à Halifax, des occasions d'adoration, de prière et d'écoute seront offertes pour des présentations portant sur chacun de ces sujets. Nous interagirons ensuite à des tables où chaque participant aura l'occasion d'apporter ce qu'il entend l'Esprit lui faire comprendre au sujet de la nouvelle saison que le Seigneur a en réserve pour nous. Pendant ce Congrès général 2020, non seulement vous serez à l'écoute, inspirés et informés, mais vous participerez et contribuerez également à l'orientation partagée alors que nous entrons dans l'avenir que le Seigneur a pour nous.

Les jours nouveaux jours sont toujours dans une certaine continuité en fonction des connaissances, des compétences et du caractère du passé. Mes Bedstefar (grand-père) et Bedstemor (grand-mère) ont apporté tout cela au Canada et ils ont contribué à la nouvelle vie dont ils jouissaient. Mais au-delà de ce qu'ils avaient et de ce qu'ils savaient, ils ont choisi de se sacrifier pour aller vers un avenir qui les attendait, eux et ceux qui les suivraient. « C’est le temps » pour la famille pentecôtiste de se lancer avec audace dans les nouvelles aventures que Dieu a pour nous au-delà de 2020. À bien des égards, nous arrivons à notre propre Quai 21 avec tant de raisons d'être reconnaissants, mais avec tant de nouvelles aventures du Royaume à vivre. Nous vous souhaitons la bienvenue à Halifax alors que nous commençons ce voyage.



MESSAGE DE BIENVENUE DE KEVIN JOHNSON, SURINTENDANT DU DISTRICT DES MARITIMES

Au nom de la famille du District des Maritimes, Annemarie et moi vous souhaitons une chaleureuse bienvenue à Halifax (Nouvelle-Écosse) pour le Congrès général 2020. Nous sommes ravis d'accueillir notre famille et nos amis des APDC dans la pittoresque ville portuaire de Halifax.

Notre équipe de prière du District intercède pour ce Congrès depuis plusieurs mois. Dieu est tout-puissant et nous nous attendons à ce qu'il fasse des miracles, ouvre nos cœurs et nous parle prophétiquement durant ces jours. Nous voulons que vous soyez renouvelés, comblés et recentrés sur l’essentiel afin de poursuivre l'appel que Dieu a pour votre vie.

Halifax a joué un rôle unique dans la formation du Canada. À l'origine, elle a été colonisée par les Mi'kmaqs. Puis les Français sont arrivés au début des années 1600 et ont établi l'Acadie. Les Anglais sont arrivés dans les années 1700 et ont construit un certain nombre de fortifications, dont Citadel Hill. Plus tard, la ville est devenue une importante base militaire navale jouant un rôle clé pendant la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale, abritant l'un des ports libres de glace les plus grands et les plus profonds au monde.

Pour les amateurs d'histoire, ceci pourrait vous intéresser :

• En 1776, le Grand Réveil s'est répandu en Nouvelle-Écosse grâce à la prédication d'Henry Alline de la Nouvelle-Angleterre. Il a aidé à établir la première église baptiste au Canada à Wolfville, Nouvelle-Écosse.

• La première réunion de l'Armée du Salut a eu lieu à Halifax le 24 mars 1881. Un an plus tard, l'Armée du Salut était officiellement établie au Canada.

• Halifax a été l'un des premiers endroits dans les Maritimes où les réunions pentecôtistes ont commencé. Deux femmes sont rentrées chez elles à Halifax après avoir visité les réunions de l'évangéliste Aimee Semple MacPherson au début des années 1920. Elles ont introduit l'expérience pentecôtiste dans la ville. Puis Mattie Crawford, une femme évangéliste baptiste remplie de l'Esprit, a organisé des réunions d’évangélisation en 1925, auxquels des milliers de personnes ont assisté. Les gens ont été sauvés, guéris et baptisés du Saint-Esprit. Puis, en 1929, Ray Watson, un braqueur de banque converti, a tenu des réunions dans la ville. Suite à ces rencontres, une assemblée est née avec le premier pasteur, Clare et Lydia Scratch, de l'Ouest canadien.

Joignez-vous à nous pour le gala du lundi soir au Musée canadien de l'immigration au Quai 21 sur le front de mer. Ce fut l'un des principaux points d'entrée pour les immigrants arrivant au Canada entre 1928 et 1971.

Enfin, nous voulons exprimer notre amour et notre appréciation à Dave et Sue Wells, David et Stacey Hazzard, et Murray et Cindy Cornelius pour la façon dont ils ont servi notre Fraternité et se sont préparés ensemble pour ces journées à ce Congrès. Nous leur sommes reconnaissants pour leur leadership empreint de grâce et à tout la gloire de Dieu.

Profitez du Congrès, retrouvez vos amis, et rencontrons Dieu!

Pour la cause de Christ,

Kevin Johnson
Surintendant de District des Maritimes