C'est une bonne nouvelle! Un témoignage d'IrisLee Koch

Koch Family 2020

Ma famille a emménagé dans un nouveau quartier en mai 2019. Nous avons immédiatement commencé à rencontrer nos nouveaux voisins en les invitant à une journée portes ouvertes à l'occasion de l’Action de grâce, puis à entendre des chants de Noël, ce qui nous a permis de faire connaissance avec quelques voisins. Avec les gens qui allaient et venaient en voiture directement depuis leur garage, c'était difficile, mais nous voulions en connaître un plus grand nombre. Juste avant que nous puissions inviter nos voisins à se réunir pour Pâques ou à organiser un barbecue estival de quartier, la pandémie de COVID-19 a mis fin à notre capacité de nous réunir socialement. Frustrée par mon incapacité à établir des liens avec mes voisins, j'ai plutôt commencé à prier pour eux. Imaginez un peu! J'ai noté le nom de chaque personne et j'ai prié pour elles de manière spécifique tout au long de l'automne. J'ai été surprise par le nombre de conversations spontanées que j'avais soudainement au bout de mon allée et lorsque je marchais pour prendre mon courrier. Une semaine avant Noël, mon pasteur, Jeff Bjorgan (Emmanuel Church, West Kelowna, C.-B.), a encouragé notre assemblée à sortir à 21 h le soir de Noël pour chanter « Douce nuit ». Nous avons pensé que c'était une excellente idée et avons décidé d'envoyer un courriel à tous les habitants de notre quartier pour qu'ils se joignent à nous - et ils l’ont fait! Quelle expérience incroyable de marcher jusqu'au bout de notre allée la veille de Noël et de voir tant de nos voisins qui attendaient déjà. Nous avons chanté « Douce nuit » avec 23 personnes de neuf maisons de notre petite rue. Adorer le Roi nouveau-né dans mon quartier avec des croyants et des non-croyants a été le moment fort de mon Noël. Le Christ Sauveur est né!

IrisLee Koch, administratrice bénévole pour les Missions internationales

#thisisgoodnews #goodnews

Photo: courtoisie d’IrisLee Koch.

Vidéos à la une

C'est une bonne nouvelle! Un témoignage d'IrisLee Koch

Koch Family 2020

Ma famille a emménagé dans un nouveau quartier en mai 2019. Nous avons immédiatement commencé à rencontrer nos nouveaux voisins en les invitant à une journée portes ouvertes à l'occasion de l’Action de grâce, puis à entendre des chants de Noël, ce qui nous a permis de faire connaissance avec quelques voisins. Avec les gens qui allaient et venaient en voiture directement depuis leur garage, c'était difficile, mais nous voulions en connaître un plus grand nombre. Juste avant que nous puissions inviter nos voisins à se réunir pour Pâques ou à organiser un barbecue estival de quartier, la pandémie de COVID-19 a mis fin à notre capacité de nous réunir socialement. Frustrée par mon incapacité à établir des liens avec mes voisins, j'ai plutôt commencé à prier pour eux. Imaginez un peu! J'ai noté le nom de chaque personne et j'ai prié pour elles de manière spécifique tout au long de l'automne. J'ai été surprise par le nombre de conversations spontanées que j'avais soudainement au bout de mon allée et lorsque je marchais pour prendre mon courrier. Une semaine avant Noël, mon pasteur, Jeff Bjorgan (Emmanuel Church, West Kelowna, C.-B.), a encouragé notre assemblée à sortir à 21 h le soir de Noël pour chanter « Douce nuit ». Nous avons pensé que c'était une excellente idée et avons décidé d'envoyer un courriel à tous les habitants de notre quartier pour qu'ils se joignent à nous - et ils l’ont fait! Quelle expérience incroyable de marcher jusqu'au bout de notre allée la veille de Noël et de voir tant de nos voisins qui attendaient déjà. Nous avons chanté « Douce nuit » avec 23 personnes de neuf maisons de notre petite rue. Adorer le Roi nouveau-né dans mon quartier avec des croyants et des non-croyants a été le moment fort de mon Noël. Le Christ Sauveur est né!

IrisLee Koch, administratrice bénévole pour les Missions internationales

#thisisgoodnews #goodnews

Photo: courtoisie d’IrisLee Koch.